Une histoire d’amour

Alexis Michalik

C’est une histoire d’amour, tout simplement. Comme il en existe tant. « Et pourtant », comme dit la chanson de Charles Aznavour qui ouvre le spectacle, chacune est unique pour celui ou celle qui la vit. Ça commence comme un conte de fée, et puis ça évolue.
« It takes time to be a Man », comme dit l’autre chanson qui accompagne cette histoire. Parce que la vie est remplie de rencontres, de surprises, bonnes et moins bonnes, et parce que l’amour peut prendre des formes multiples.
Celle que nous raconte Alexis Michalik se déroule sur une quinzaine d’années et comprend beaucoup de rebondissements. Comme la vie elle-même, elle se développe dans un tourbillon savamment dosé d’humour et d’émotions.

Michalik le Retour…

Après Le Porteur d’histoire (une sorte de chasse au trésor littéraire autour d’Alexandre Dumas), Le Cercle des Illusionnistes (magie théâtrale et cinéma fantastique autour de Robert Houdin et Georges Méliès), Edmond (les mésaventures de la création de Cyrano de Bergerac) et Intra Muros (le théâtre en prison), Michalik revient à Berne avec un sujet et une histoire d’un tout autre genre.
On pourrait la définir comme un mélo contemporain ou une de ces séries télévisées qui racontent en brefs épisodes le vécu de personnages dans des situations sociales familières. Mais ce serait la minimiser, car la « patte » Michalik lui donne un impact différent. Il parvient avec beaucoup de sensibilité à aborder certains sujets dans un rythme et une mise en scène en perpétuel mouvement, dont lui seul a le secret. « Lorsque j’écris, dit-il, je n’ai qu’une obsession : tout faire pour éviter l’ennui. Je veux que les spectateurs puissent se dire que le théâtre peut être haletant et qu’ils ne sachent pas où cela va les emmener. »

Le Wonderboy du théâtre français…

…comme l’a surnommé la Critique ! 4 spectacles – 4 succès, dont le premier a été créé alors que Michalik n’avait que 30 ans. Fait rarissime : plusieurs de ses pièces jouées en même temps à Paris. 3 adaptations, 3 courtsmétrages, 1 film, 1 roman. 7 Prix Molières, 12 Nominations et d’autres récompenses…
Il y a véritablement un phénomène Michalik, non seulement parce qu’il est jeune et que toutes ses oeuvres rencontrent le succès, public et professionnel, mais parce qu’il a créé un style qui lui est propre, très efficace tant sur la portée des sujets qu’il aborde que sur le plan émotionnel, et qui permet d’allier intelligemment réflexion et divertissement. Il a un savoir-faire indéniable et très personnel dans l’art de dire les choses puis de les montrer. Et aussi dans l’art de surprendre, car il ne se répète jamais et n’est jamais là où on l’attend ! Avec cette histoire d’amour on est loin de l’atmosphère des diverses pièces précédentes.

Un maelström sentimental

Avec cette pièce, Michalik a voulu toucher au coeur le spectateur tout en s’attaquant aux préjugés et aux clichés. Cette histoire reflète à la fois la simplicité des sentiments et la complexité de la vie. Simplicité parce que les personnages sont de ceux qu’on peut croiser dans notre quotidien, parce que les événements qu’ils vivent sont les aléas de notre société et de nos comportements. Complexité parce que Michalik a sa façon de cumuler les rebondissements, de jouer avec le temps qui passe et l’évolution des personnages, d’exploiter son sens de la formule et du trait d’esprit, tandis que sa mise en scène ne ménage aucun temps mort. Complexité parce qu’il sait allier drame et humour dans une liberté de ton qui provoque l’émotion sans tomber dans un pathos racoleur pour raconter les choses de la vie, ce qu’on réussit, ce qu’on rate et ce qu’on devient à travers ces expériences.

«Tout est simple et pourtant si abouti ! On en ressort éblouis et ko.»

Théâtral Magazine)

«Des sujets d’aujourd’hui, qui troublent et concernent. Alexis Michalik est diaboliquement habile.»

Télérama

«L’intrigue est rythmée, haletante et riche en rebondissements, les dialogues sont vifs, économes, piquants. Un mélodrame brillant et efficace dans lequel on passe sans rechigner du rire aux larmes.»

Culture Tops

«Michalik joue avec nos sentiments, appuie là où ça touche, et saupoudre l’émotion qu’il suscite d’un humour salvateur.»

Le Parisien

Fr 06. Mai 2022 Nouvelle Scène

Nouvelle Scène

Une histoire d’amour

Alexis Michalik

Stadttheater

19:30

CHF 17 - 82